2019 - Trailer d'ouverture de séance pour le festival Hallucinations Collectives

Création- Réalisation

Le trailer a été réalisé par notre binôme Beepbeep&Coyot.

Réalisation, montage, Etalonnage
Tony Gagniarre
Chef Opérateur, cadreur
Théo barletta
Son
Thibault Noirot
Musique
Michael Dupont
Scripte & Maquillage
Maxime Ducharme

Avec :
Folly Afahounko
Balkissou Attikou
Célia Dorkendo
Marina Mascarenhas
Pauline Le Goff-Rousseau

Les photos de tournages sont de @sory.photograph

Hallucinations Collectives, c'est le festival de l'Autre cinéma, organisé par l'association ZoneBis. La 12éme édition se tenait  du 16 au 22 avril 2019 au Cinéma Comoedia de Lyon.
Chaque année, lors du week end de Pâques, le festival invite à découvrir des oeuvres rares, étranges, parfois dérangeantes, souvent oubliées, et en tout cas toujours surprenantes.
Plus d'informations sur http://www.hallucinations-collectives.com

Cette année 2019, la thématique principale, UNEXPLOiTED tournait autour des œuvres majeurs du cinéma afro-américain. Elle regroupait des films comme 
Ganja and Hess de William Gunn -1973
Sweet Sweetback’s Baadasssss Song. de Melvin Van Peebles-1971
Top of the Heap de Christopher St John -1972
Point Noir de Jules Dassin - 1968
Et une exposition tirée des archives du fanzine Foxy Bronx autour de la blacksploitation et de la culture Soul Cinéma.

Pour le trailer, il m'avait été demandé d'illustrer cette thématique complexe. Parce que, avant qu'émergent des films comme Sweet Sweetback’s Baadasssss Song au cinéma, il était difficile de trouver un personnage d’homme noir réaliste, incarné, voire un tant soit peu engagé et il faudra attendre un moment avant que des cinéastes tel que Spike Lee, ou plus récemment Jordan Peele (par exemple) pour retrouver des films qui font écho à la réalité de la population noire-américaine qui connaîtront le succès. les spectateurs préférant en général la blacksploitation. C'est pourquoi la thématique s'appelle Unexploited parce que la sélection proposée va à l'encontre de la blacksploitation, genre éminemment commercial et tout sauf politique, qui aura les faveurs du public.
Le trailer joue avec l'image des personnages noirs dans l'histoire du cinéma jusqu'à nos jours et au retournement final qui illustre, je l'espère, le principe de la thématique.